Dans l’anonymat complet, Mattias Norlinder marque son premier but

Il y a quelques années, Mattias Norlinder était un des espoirs les plus prometteurs de l’organisation du Canadien. Bien qu’on ait rarement pu le voir jouer, plusieurs étaient emballés par ce que le défenseur gaucher pouvait peut-être offrir un jour. On disait de Norlinder qu’il avait un excellent coup de patin et des habilités offensives impressionnantes.

Il était vu par certains comme le futur quart-arrière de l’équipe. 

Ces attentes ont été gonflées lorsque Per Hagglund, un vétéran journaliste suédois, avait dit qu’il s’attendait à ce que l’espoir du Tricolore devienne le prochain Nicklas Lidstrom…

Sauf que derrière tous ces beaux mots, il n’y avait pas beaucoup de preuves concrètes de ce que Norlinder pouvait faire. À sa meilleure campagne dans la première division suédoise, il avait seulement inscrit 10 points en 37 parties, et il avait même été blanchi en sept matchs lorsqu’il avait participé au Championnat mondial junior en 2020.

Pour un défenseur soi-disant offensif, il n’avait jamais réellement produit de l’attaque. 

Tout de même, son arrivée en Amérique du Nord en 2021 était remplie d’engouement.

Il a disputé quelques matchs peu impressionnants à Montréal et à Laval avant de retourner dans son pays, où il a terminé la saison 2021-2022 avec seulement deux points. Il est ensuite revenu en Amérique pour jouer en séries avec le Rocket, obtenant un point en cinq parties.

(OBOXADSQ || []).push({« cmd »: « addBanner »});

À l’automne 2022, Norlinder est arrivé au camp du Canadien avec un objectif en tête: passer toute la saison au Québec. Sauf que pendant que son développement a stagné dans les dernières saisons, les autres défenseurs gauchers de l’organisation, eux, ont progressé. Kaiden Guhle, Jordan Harris et Arber Xhekaj, qui avaient tous moins d’expérience professionnelle que lui, ont fait l’équipe, mais pas Norlinder.

Ce dernier joue donc avec le Rocket depuis quelques mois, mais ne se démarque pas vraiment. Après avoir amassé trois points à ses quatre premiers matchs, Norlinder en a juste cinq en 35 rencontres depuis. Il se classe présentement au sixième rang des pointeurs de l’équipe à la ligne bleue.

Rappelons encore qu’il s’agit d’un défenseur offensif.

Et finalement, il a (enfin) marqué son premier but de la saison hier.

Il y a quelques mois ou années, un but de Norlinder aurait généré énormément d’excitation sur les réseaux sociaux. Mais il déçoit tellement depuis son arrivée au Québec que l’événement a eu lieu dans l’anonymat complet.

De manière générale, tout le monde semble finalement accepter qu’il ne deviendra jamais un défenseur de la LNH. Lorsque son contrat viendra à échéance en 2024, il ne faudra pas être surpris de le voir retourner en Suède. 

En rafale

– En parlant du Rocket.

– Très intéressant à lire.

– Incroyable.

– C’est beau à voir.

– Un parcours qu’on devrait davantage encourager.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *